Menu Menu

Actualités

Moutier, 20/08/2018

Trois jours pour développer des solutions novatrices et viables, à l’échelle d’une entreprise internationale

Une quarantaine d’étudiants de l’HE-Arc Neuchâtel relèveront pour la première fois un véritable challenge technologique les 22 et 23 août prochain, ainsi que le 3 septembre. Le but de l’exercice ? Sortir du cadre scolaire, certes, mais surtout apprendre à prendre en compte certains enjeux auxquels font face des entreprises telles que Tornos. Pendant la durée de ce challenge, ils devront faire preuve d’esprit d’initiative, de créativité, voire même d’audace et d’inventivité, tout en développant leurs compétences de gestion de groupe. Ceux qui sauront proposer une solution adaptée se verront récompenser.

Tornos a créé, l’année dernière, dans l’ancienne Usine Junker, un centre de compétences dédié à la précision. Il est constitué, entre autres, d’un incubateur indépendant baptisé i-moutier. Cette structure, fédératrice et novatrice, s’est notamment donné comme mission d’attirer des talents en créant un concept unique et un environnement propice au développement de nouveaux projets et concepts pour assurer l’avenir de notre région.

C’est dans ce cadre que les étudiants de l’HE-Arc de la filière « Industrial Design Engineering » s’attelleront à la tâche la semaine prochaine. Au menu ? Trois défis technologiques qui leur seront révélés le premier jour.

Dans un premier temps, les étudiants découvriront l’entreprise. Une fois le challenge lancé, ils pourront alors littéralement « mettre la main à la pâte ». Les solutions envisagées devront être fiables, évolutives et universelles. Ils pourront puiser à diverses sources, dans l’esprit même de leur cursus estudiantin, en s’inspirant de différents domaines et industries. Suite à ces deux premiers jours en entreprise, les étudiants auront encore une dizaine de jours pour développer leurs idées et plancher sur leur projet. Tornos les accueillera à nouveau le 3 septembre prochain afin qu’ils puissent exposer leur travail à un jury, qui, après délibération, leur livrera avis et commentaires.

L’incubateur i-moutier génère ainsi une émulation certaine et reste fidèle à l’état d’esprit qui l’anime, au cœur du marché de la microtechnique. Il continue à offrir l’opportunité à des jeunes de travailler sur des projets concrets au service des industries de la région.