Menu

Actualités

Moutier, 16/08/2019

Se frotter aux réalités d’une entreprise industrielle lors d’un challenge technologique

Défi accepté ! Une quarantaine d’étudiants de l’HE-Arc Neuchâtel relèveront dès lundi prochain un véritable challenge technologique. Pour la deuxième fois, les enseignants de cette haute école de l’arc jurassien se sont approchés de Tornos pour permettre à leurs étudiants de mettre en pratique, sur le terrain, leurs connaissances théoriques. Sont attendus : esprit d’initiative, créativité, voire même audace et inventivité. Des qualités qui seront mises en perspective et évaluées, au même titre que l’esprit d’équipe et la dynamique du groupe. Les trois meilleures équipes recevront même un prix en espèces lundi 26 août, après délibération du jury.

Dans l’environnement propice de l’Incubateur i-moutier, une quarantaine d’étudiants de l’HE-Arc de la filière « Industrial Design Engineering » (mécanique et design) s’attelleront pour la deuxième année consécutive à un nouveau challenge technologique. Trois défis leur seront proposés autour de la problématique de l’interaction homme-machine. Les sujets, s’ils ne seront pas dévoilés avant le jour J, traiteront de la programmation, de l’exploitation et de l’entretien des machines et de ce que ces trois aspects pourraient être dans un futur proche.

Dans un premier temps, les étudiants découvriront l’entreprise. Une fois le challenge lancé, ils s’installeront dans l’Incubateur i-moutier et pourront alors littéralement se confronter aux défis auxquels les ingénieurs de Tornos sont confrontés au quotidien. Les solutions envisagées devront être fiables, évolutives et universelles. Ils pourront puiser à diverses sources, dans l’esprit même de leur cursus estudiantin, en s’inspirant de différents domaines et industries.

Suite à ces deux premiers jours en immersion totale (lundi 19 et mardi 20 août), les étudiants auront encore une bonne semaine pour développer leurs idées et plancher sur leur projet de retour dans leur structure. Tornos les accueillera à nouveau le 26 août prochain afin qu’ils puissent exposer leur travail à un jury, qui, après délibération, leur livrera avis et commentaires. Les solutions choisies seront alors mises à l’étude au sein de l’entreprise, pour évaluer si elles peuvent apporter une véritable plus-value à l’entreprise.

L’Incubateur i-moutier génère ainsi une émulation certaine et reste fidèle à l’état d’esprit qui l’anime et à sa mission, au cœur du bassin de la microtechnique. Il continue à offrir l’opportunité à des jeunes de travailler sur des projets concrets au service des industries de la région.